fbpx

Si la sobriété énergétique est sur toutes les lèvres en ce moment, le concept a été développé depuis 2001 au sein de l’association négaWatt. Elle faisait alors partie des 3 piliers de leur scénario de transition énergétique, conjointement avec l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. La contrainte forcée étant visiblement plus efficace que l’argumentation et l’anticipation (6 mois de conflit en Ukraine vs. 21 ans de lobbying) les pratiques individuelles et collectives se retrouvent priées de changer rapidement. Du côté des entreprises, le besoin de sensibiliser et mobiliser leurs collaborateurs pour mettre en pratique les changements de comportement nécessaires risque de se faire sentir. Découvrez dans cet article, 5 points expliquant pourquoi et comment passer rapidement à la sobriété énergétique et y engager ses collaborateurs. 💡

1) Le Plan de sobriété du gouvernement

Après avoir constaté l’urgence et les risques sociaux, l’État a mis les bouchées doubles. Il a annoncé le 6 octobre 2022 son « Plan de sobriété » pour inciter à consommer de manière plus responsable. Tous les acteurs sont sollicités : l’État, les collectivités territoriales, les entreprises et leurs collaborateurs, et les citoyens eux-mêmes. Ce plan recommande d’agir dès maintenant et présente 15 mesures phares concernant chacune des parties prenantes. Nous vous invitons à les découvrir ans les pages 8 et 9 de ce document .

Pour les entreprises, il cite en particulier :

  • éteindre l’éclairage intérieur des bâtiments dès l’inoccupation,
  • réduire l’éclairage extérieur, notamment publicitaire, et l’éteindre au plus tard à 1 h,
  • piloter chauffage, climatisation et ventilation
  • encore regrouper les déplacements et supprimer ceux inutiles.

Si le gouvernement prend à bras-le-corps ces sujets alors qu’il est souvent critiqué pour son manque d’action quant à la transition écologique et énergétique, c’est qu’il faut vraiment s’y mettre !

2) Se préparer à une contrainte énergétique

Intégrer la sobriété énergétique dans sa stratégie, c’est aussi anticiper les futures crises : augmentation des coûts (en multiple plutôt qu’en pourcentage !), voire coupures et délestages. « Préférer les économies choisies plutôt que les coupures subies » disait Elisabeth Borne, Première Ministre lors de son discours face au Medef.

Les changements structurels prenant du temps, le gouvernement recommande d’engager cela le plus tôt possible : dès maintenant ! L’enjeu pour de nombreuses entreprises, notamment industrielles et donc grandes consommatrices, peut aller jusqu’à la survie.

3) S’inscrire comme un acteur responsable

Adopter rapidement une stratégie de sobriété énergétique est aussi un atout concurrentiel qui peut être communiqué dans le cadre de sa stratégie développement durable. En interne auprès des collaborateurs (marque employeur, engagement des collaborateurs…). Et en externe auprès des clients et des financeurs par exemple, ce genre de démarches DD étant valorisables pour l’obtention de labels responsables, d’appels d’offres etc.

4) Réduire sa consommation, c’est aussi faire des économies

Mettre en place de la sobriété énergétique et y engager ses collaborateurs permet de réduire ses factures en entreprise : gaz, électricité, transport… Retour sur investissement garanti ! Faire un diagnostic, propre à chaque secteur et même chaque entreprise, est un bon moyen pour commencer à analyser les zones d’améliorations. Chauffage, carburant, éclairage ou tout autre énergie utilisée par par les appareils (productifs ou non) de l’entreprise.

5) Engager ses collaborateurs dans sa sobriété énergétique

En ce qui concerne l’usage : les habitudes sont parfois bien ancrées et les modifier peut être difficile. Si ce n’est pas déjà fait, commencez dès maintenant à sensibiliser vos collaborateurs sur ces sujets : conférences, ateliers, animations digitales ou présentielles… Ceci afin qu’ils ne soient pas pris au dépourvus et qu’ils puissent instaurer de manière plus volontaire ces nouvelles habitudes (éco-gestes…).

C’est aussi l’occasion de rassembler les collaborateurs autour d’une action collective, de renforcer l’adhésion à vos valeurs et la cohésion au sein de l’entreprise.

Le challenge « Sobriété énergétique » de Prowd

Si cet article vous a conforté dans l’idée de mettre en place rapidement une stratégie de sobriété énergétique et d’y engager vos collaborateurs, alors notre objectif est atteint !

Et si vous recherchez des idées de solutions pour vous aider dans la mobilisation de vos collaborateurs sur ces sujets, voici notre suggestion. Nous avons conçu spécialement pour vous, un challenge de sensibilisation et de mobilisation sur le thème de la sobriété énergétique. Il vous permettra de :

  • donner à vos collaborateurs des clefs de compréhension sur ce thème (énergie, carbone, GES, climat…),
  • les accompagner dans cette acculturation de manière ludique (gamification…)
  • et les mobiliser avec des défis concrets : chauffage et éclairage, écomobilité, Numérique responsable, éco-gestes à la maison (dégivrage, cuisine, douche)

et de faire le lien avec votre stratégie DD si vous souhaitez le personnaliser.

Cet outil de sensibilisation est accessible à tous vos collaborateurs directement dans leur outil Teams, Slack ou GoogleChat :

Que ce soit l’Etat, les entreprises et leurs collaborateurs ou encore les citoyens, tout le monde a son rôle à jouer sur cet enjeu de sobriété énergétique. Pour les raisons citées ci-dessus, mais aussi bien sûr pour limiter nos émissions de G.E.S. et leurs effets sur l’environnement. Ne négligeons pas nos actions, qu’elles soient grandes ou petites, chaque action compte et permet de faire avancer les choses vers le positif ! 💪

Fait avec ❤️ par l’équipe Prowd