fbpx

Les légumes, c’est bon pour les papilles comme pour la santé 😋🥒. Mais étant des produits naturels, ils ont tendance pour la plupart à vieillir vite et à s’abîmer. Résultat ? On jette une partie de ce qu’on a acheté… 🗑
Ils représentent 31% du gaspillage alimentaire, soit le produit encore consommable le plus jeté ! 😨 (source ADEME).

Et quand on sait que le gaspillage alimentaire représente 160 € par an et pas personne, cela signifie que près de 50€ sont jetés par la fenêtre…

Alors STOOOooooOOOOOOP ! On t’a trouvé une solution écolo, économe et originale pour éviter de les jeter, : ça s’appelle la lacto-fermentation.

La lacto-quoi ?

C’est un procédé de transformation des sucres en acide lactique par l’action de bactéries (pas d’inquiétudes, ce sont de bonnes bactéries qui sont bénéfiques pour ta santé ! 😉).

« Lacto » vient du noms des bactéries responsable de cette transformation (Lactococcus, Lactobacillus…), et pas de la présence de lait ou produit laitier (il n’y en a aucun ! Cela convient donc parfaitement aux personnes intolérantes au lactose 👍).

Découvert il y a plus de 10 000 ans, il était alors le principal procédé de conservation alimentaire. Aujourd’hui on l’utilise surtout pour la choucroute et le yaourt, mais il peut en réalité être utilisé pour n’importe quel légume, et même les fruits ! C’est idéal pour éviter de jeter des aliments sur le point de s’abimer.
Les légumes sont transformés en ce que certains appellent des “pickles”. C’est acidulé comme de la choucroute ou des cornichons, donc au début on peut réagir comme ça :

Mais comme les cornichons aussi, c’est délicieux pour accompagner plein de plats ! Et notamment en salade… Cela apporte une touche acidulée pour relever les saveurs du plat et réveiller nos papilles.

 

Pourquoi facto-fermenter ses légumes ?

La lacto-fermentation présente énormément d’avantages ! 😍

  • écolo : on ne jette pas des légumes encore mangeables !
  • économe : idem
  • meilleur pour la santé : elle conserve les vitamines, et génère en plus des probiotiques (des micro-organismes très utiles à la flore intestinale). Que demander de plus !?

Ça marche comment alors ?

  1. Lave et ébouillante les bocaux, les joints et/ou les couvercles 💧. Laisse-les sécher sans les essuyer
  2.  Lave, épluche et découpe les légumes 🥕🥒
  3. Dilue 20 à 30g de sel dans chaque litre d’eau que tu utilises
  4. Remplis les bocaux avec les légumes (seuls ou mélangés). (Ne pas remplir à ras bord ! Laisser 2cm de marge)
  5. Ajoute éventuellement les aromates de ton choix (graines de moutarde, de cumin, de carvi, de fenouil, de coriandre, baies de genièvre, de poivre, clous de girofle, herbes aromatiques, feuilles de laurier, ail…) 
  6. Couvre d’eau froide salée et referme les bocaux
  7. Place d’abord les bocaux à 20-22°C pendant 2 ou 3 jours afin de favoriser le début de fermentation
  8. Mets-les dans un lieu plus frais (15-18°C) et patiente 3 semaines environ avant de déguster
  9. Une fois entamé, le bocal doit être conservé au réfrigérateur et consommé dans les 15 jours

Et si on ne l’a pas bien faite ?

Pas de risque ! Contrairement aux autres techniques de conservation où on peut se retrouver à manger un aliment périmé, la lacto-fermentation ne présente pas ce problème. En effet, si elle est loupée, la couleur et l’odeur te dissuaderont d’en mettre une cuillère dans ta bouche.

 

Merci à Lanutrition.fr pour la recette 😘

Et amuse-toi bien à découvrir de nouvelles salades agrémentées de tes supers nouveaux pickles 😀

Retrouve tous nos autres articles 👉 par là !

Céline & Yoann

 

Show Buttons
Hide Buttons